Radio Okapi et l’information au service de la paix en République démocratique du Congo

Didier MAKAL KANTENG

pdf3

.

Résumé

L’avènement de Radio Okapi en RDC (République démocratique du Congo) a consacré les faits ordinaires de société, le cas des coupures d’eau et d’électricité, de l’insécurité ou des droits humains, comme des questions d’actualité requérant autant d’attention que l’actualité politique très présente dans les médias congolais. Au-delà des limites qu’il présente – notamment sa tendance à assurer la communication de la Mission onusienne au Congo sous laquelle elle évolue plutôt que de promouvoir l’information impartiale comme elle le fait d’ailleurs vis-à-vis d’autres acteurs dont le gouvernement congolais – ce média offre un exemple intéressant de service public de média. Sa programmation, ou plus globalement son modèle éditorial, a de ce fait intéressé plusieurs autres médias privés congolais qui, dans des contextes économiques et managériaux difficiles, produisent eux aussi du service public. C’est le cas de Kyondo, un média privé émettant à Lubumbashi et qui durant la crise politique de 2016 à 2018 a continué à animer des débats sur l’actualité politique du pays dans un contexte où des médias privés critiques, se sont vus fermer.

Mots-clés : Radio Okapi, Service public, Kyondo Radio, pacification, programmation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *