Les radios associatives au service des politiques d’action publique : L’encastrement de l’action associative radiophonique dans les politiques publiques de communication sociale de proximité

Raphaël DAPZOL

pdf3

 

Résumé

L’ouverture en 1982 du paysage radiophonique aux radios privées, traditionnellement dominé en France par une situation de monopole d’État, s’est constituée sur la volonté politique d’attribuer aux radios privées des fonctions à la fois médiatiques, politiques et sociales afin d’assurer « une expression libre et pluraliste des idées et des courants d’opinion ». La création et les évolutions du statut et des missions des radios associatives depuis ces dernières décennies s’inscrivent dans une tradition de contrôle et d’intégration de l’action associative dans les politiques d’action publique, les rapprochant ainsi d’un service public. Au travers du prisme d’un double usage des actions des radios associatives, encadrées et dirigées par des dispositifs administratifs, ce travail propose d’examiner le rôle des institutions comme dispositifs servant au contrôle et à l’encastrement de l’action des radios dans des politiques d’action publique.

Mots-clés : Radios associatives françaises, politiques publiques, service public radio, monopole radiophonique d’État, radio locale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *